Crédit d’impôt chauffage solaire

Le gouvernement en place souhaite faire diminuer le plus possible la pollution notamment en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre. On sait depuis longtemps que le chauffage (surtout au gaz et électrique) pollue beaucoup. C’est pourquoi, pour encourager de plus en plus l’utilisation des énergies renouvelables, l’État octroie des aides financières par le biais de crédits d’impôt aux citoyens qui veulent changer de mode de chauffage pour un dispositif plus écologique et qui contribue au développement durable.

aides et crédit d'impôt
Bénéficiez d’aides et d’un crédit d’impôt

Comment bénéficier du crédit d’impôt ?

Logo ministère écologieLe crédit d’impôt est accessible à tous les citoyens qu’ils soient propriétaire ou locataire de leur résidence principale située en France. De même, le bailleur d’un logement dont la construction a été terminée il y a plus de deux ans y a droit aussi à la condition de louer l’habitation pendant au minimum cinq ans au titre d’une résidence principale. Le crédit d’impôt est valable à la fois pour la construction d’un logement neuf mais aussi pour la rénovation d’un logement ancien.

Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, vous devrez présenter aux services fiscaux votre déclaration de revenus et renseigner une déclaration de vos dépenses appelée « Déclaration des dépenses réalisées en faveur du développement durable ». Dans cette optique, pensez bien à conserver tous les documents qui concernent votre installation ainsi que la totalité de vos factures parce qu’elles pourraient vous être demandées le cas échéant.

Le calcul du crédit d’impôt pour un chauffage solaire est basé sur l’ancienneté du dit logement, de sa date d’achat mais aussi de la situation et des ressources de la personne qui en fait la demande. C’est donc un calcul qui se fait au cas par cas.

Anah : l’Agence nationale de l’Habitat

logo de l'AnahLe crédit d’impôt n’est pas la seule aide octroyée pour installer un chauffage solaire. En effet l’Anah, l’Agence nationale de l’Habitat, prend à sa charge une partie des travaux pour les foyers aux revenus modestes dans le cadre de l’amélioration de l’habitat qui lutte contre la précarité énergétique en favorisant la rénovation thermique.

Les habitations concernées sont celles dont la construction est supérieure à 15 ans. Pour avoir droit à cette aide financière de l’Anah, il faut faire auprès d’elle une demande de subvention mais attention les travaux ne doivent pas être déjà commencés. Étant donné que les travaux doivent obligatoirement être effectués par un professionnel, il est conseillé de lui demander de rédiger un devis que vous inclurez dans votre dossier.

Les propriétaires aux revenus modestes ne sont pas les seuls à pouvoir prétendre aux aides de l’Anah. En effet, les propriétaires qui possèdent un ou plusieurs logements en location et les syndicats de propriétaires qui ont besoin de faire effectuer des travaux dans les parties communes peuvent aussi y avoir droit. Chaque cas est étudié de manière individuelle. Sachez qu’il existe au minimum une Agence nationale de l’Habitat par département. On trouve leurs coordonnées très facilement sur les pages jaunes. N’hésitez pas à vous rapprocher d’elle avant le commencement de n’importe quels travaux de rénovation de votre habitation.

A LIRE ÉGALEMENT :