Clim réversible : Chaud + froid ?

Pendant les grands froids de la période hivernale, on ne souhaite qu’une seule chose, c’est se mettre bien au chaud.
A l’inverse, pendant la période estivale, on ne souhaite rien d’autre que de la fraîcheur. Pourquoi aller acheter un système de chauffage et un système de climatisation alors qu’il existe un dispositif qui est deux-en-un : la climatisation réversible.

Pourquoi choisir la climatisation réversible ?

Lorsqu’on se décide à investir dans un climatiseur réversible, on fait tout d’abord une économie financière mais on gagne également de la place puisqu’on n’achète qu’un seul et même appareil. Cela permet d’avoir un confort thermique constant et optimum chez soi tout au long de l’année.

Sur le marché, on trouve aussi le terme de pompe à chaleur air /air pour désigner un climatiseur réversible. A noter que ces dispositifs ne sont plus éligibles au crédit d’impôts dans le cadre de la rénovation énergétique.

Une clim réversible

Un climatiseur réversible se compose d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. L’hiver, l’unité extérieure capte l’air extérieur qui est froid puis le réchauffe dans le ventilo-convecteur. Cet air est ensuite filtré puis diffusé à l’intérieur de l’habitation. En été, c’est le contraire qui se produit.

L’air intérieur qui est chaud est expulsé vers l’extérieur et l’air extérieur qui entre dans le logement est rafraîchi et filtré lors de son passage par le ventilo-convecteur et le filtre.

Pensez à nettoyer le filtre à particules

Certains modèles de climatiseur réversible disposent d’un filtre pour les particules en suspension et les poussières qui est lavable et d’autres non. Il est vivement conseillé d’opter pour un modèle à filtre lavable. C’est plus économique puisqu’il n’y a pas à en racheter et on est ainsi certain de ne jamais être pris au dépourvu. Le filtre doit toujours être propre pour ne pas risquer de provoquer des maladies respiratoires notamment chez les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes asthmatiques, etc.

Climatiseur réversible Samsung
Climatiseur réversible Allegro © par Samsung

En règle générale, en production de fraîcheur, le climatiseur réversible consomme beaucoup d’électricité. Il convient donc de l’utiliser avec parcimonie et ne pas le mettre à 18°C si les températures extérieures sont très élevées sous peine de voir sa facture d’électricité faire un bond en avant et tomber malade.

En revanche, il est très économique l’hiver si on le compare à un système de chauffage classique. Là aussi, si on reste sur des températures intérieures raisonnables sans dépasser les 21 °C, les économies financières peuvent aller jusqu’à 60 % par rapport à son ancienne facture.

> A lire également : Climatiseur monobloc ou Split ?

Le choix d’une clim et son coefficient de performance

Lors de l’achat d’un climatiseur réversible, il faut absolument tenir compte du COP, le Coefficient de Performance. Celui-ci se doit d’être égal ou supérieur à 3 pour présenter un rendement avantageux pour l’utilisateur. Lors de l’installation d’un climatiseur réversible, il faut bien positionner les unités intérieures en respectant des distances et des hauteurs bien spécifiques pour que les courants d’air n’arrivent pas directement sur les habitants du logement.

A LIRE ÉGALEMENT :