Ramonage cheminée : entretien de vos conduits

Ramonage cheminée hérisson

Quand les premiers froids approchent et que démarre la saison de chauffe, les conduits de fumée doivent être en parfait état de fonctionnement. Pour ne pas subir d’importants désagréments, il est indispensable de s’en assurer.

Effectuer régulièrement le ramonage des conduits de fumée permet de :

  • Réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone
  • Se prémunir d’un éventuel incendie
  • faire des économies de chauffage

Fréquence de ramonage

Dans chaque département, un règlement sanitaire type détermine la périodicité de l’opération. En général, vous devez faire ramoner au minimum une fois par an les conduits d’évacuation de gaz et deux fois ceux des autres installations (fuel, bois charbon), dont une au cours de la période de chauffe. Sont également concernés les conduits d’évacuation de chaufferie, les tuyaux de raccordement et les gaines de ventilation. Sans oublier celles des VMC couplées avec une installation fonctionnant au gaz. Pour obtenir plus de renseignements, rendez-vous dans votre mairie.

Ramonage mécanique ou chimique

Le ramonage peut s’effectuer mécaniquement, à l’aide d’un procédé chimique ou par aspiration.

  • La solution mécanique, la plus connue, met en oeuvre un hérisson et des brosses métalliques que l’on passe sur toute la longueur du conduit jusqu’à la sortie du toit. Réalisé manuellement ou à l’aide d’un petit appareil électrique, cette méthode de ramonage est la plus efficace. De plus, cette solution à l’avantage de s’assurer qu’aucun obstacle encombre le conduit et gêne l’évacuation des fumées. Comme un nid d’oiseau, par exemple.
  • Contestable, le ramonage chimique, est condamné par la Commission de Sécurité des Consommateurs lorsqu’il est employé seul.
    S’inspirant de la technique de nos grands-mères, qui jetaient une poignée de gros sel dans la cheminée, il consiste à mettre de la poudre sur les braises ou à allumer une bûche spéciale. Cela provoque une catalyse, réaction chimique qui attaque les suies et les goudrons. Hérissons et brosses sont ensuite passées pour éliminer les résidus.
  • Le ramonage par aspiration, peu recommandé, est souvent proposé par des entreprises peu sérieuses, qui se contentent de donner un coup d’aspirateur dans le conduit. Cette technique est insuffisante pour décoller les suies et goudrons. L’aspirateur est pratique uniquement pour nettoyer les saletés provoquées par le ramonage mécanique.

Attention aux arnaques

L’arnaque est fréquente. Un démarcheur vous explique, documents falsifiés en main, qu’il est mandaté par la mairie, le syndicat de copropriété ou la compagnie d’assurance, pour effectuer le ramonage à un tarif compétitif, pour environ une cinquantaine d’euros. En pratique, les escrocs donnent un simple coup d’aspirateur dans le conduit et encaisse l’argent de la prestation. Refusez systématiquement ce type de démarchage et ne laissez personne pénétrer dans votre domicile. Une fois à l’intérieur, les indélicats seront difficiles à déloger.

Attention également aux publicités dans les boîtes aux lettres. Les entreprises dont bien souvent le nom commence par la lettre A, pour figurer en tête de l’annuaire, vous font payer cher un ramonage inefficace.

Trouver une entreprise sérieuse

Dans la plupart des cas, le ramonage s’effectue en même temps que l’entretien de l’installation de chauffage. Le meilleur vecteur, pour trouver une entreprise, reste le bouche à oreille. N’hésitez par à interroger vos voisins. Si malgré tout, vous ne connaissez personne, fiez-vous à notre annuaire de professionnels qualifiés. Devisconseil.com vous propose une liste des meilleurs artisans pour le ramonage de votre conduit de cheminée ou poêle à bois, près de chez vous.

Besoin d’une entreprise pour l’entretien de votre cheminée ?

Assurances et responsabilité

Avec un conduit mal entretenu, le risque principal est l’incendie. En cas de sinistre votre responsabilité civile peut-être engagée si l’habitation de vos voisins en est affectée. Elle peut l’être au plan pénal lorsqu’il y a des victimes.

Contrairement à ce qui se dit souvent, la plupart des contrats d’assurance vous indemnisent et dédommage vos voisins en cas d’incendie même si vous avez négligé le ramonage des conduits. Cependant, certains assureurs refusent de prendre en charge les dommages si le sinistre résulte d’un défaut d’entretien, et exigent la remise d’un certificat de ramonage récent.

Exigez un certificat

À l’issue de son travail, le professionnel est dans l’obligation de vous remettre un certificat indiquant le ou les conduits ramonés et attestant la vacuité de chacun sur toute sa longueur. En d’autres termes que le ou les conduits soient vides.

Certaines entreprise omettent de fournir le certificat. Exigez le et conservez le précieusement. En cas de sinistre, le document vous sera demandé par la compagnie d’assurances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *