Cheminées

Beaucoup de maisons anciennes ont été construites avec des cheminées. Le but premier était avant tout de chauffer l’habitation mais on utilisait aussi les braises encore fumantes pour faire la cuisine. Désormais, les cheminées sont le plus souvent utilisées comme des éléments de décor pour habiller et donner un certain cachet à une pièce, généralement le séjour ou la salle à manger mais on en trouve aussi dans des chambres à coucher.

Cheminée
Cheminée © LENA par Supra

Il existe de nombreux modèles de cheminées dans différents matériaux et dans une grande variété de couleurs. On fera son choix selon ses goûts personnels évidemment mais aussi selon la place dont on dispose.

Les cheminées classiques voire anciennes reviennent de plus en plus à la mode. Elles séduisent par leur côté rustique et chaleureux. En termes de matériaux, elles sont la plupart du temps en pierres, en bois, en briques mais aussi en marbre ou en carrelage et il n’est pas rare de voir une cheminée composée de plusieurs matériaux car chacun apporte quelque chose d’intéressant.

  • Les cheminées modernes et design aiment particulièrement le métal qui est un excellent conducteur de chaleur. Le métal se décline sous sa forme inox ou fonte et apporte une élégance très contemporaine qui se prête à toutes les fantaisies.
  • La pierre est le matériau le plus classique mais qui fait toujours son petit effet. Elle peut être taillée ou polie pour un résultat raffiné ou bien peu travaillée pour une décoration plus rustique.
  • Le bois apporte sans conteste une note chaleureuse et naturelle à une pièce avec un petit côté « chalet de montagne ».
  • La brique est le matériau qui restitue le mieux la chaleur, elle apporte elle aussi une touche de rusticité à une pièce. Elle est d’ailleurs souvent associée à la pierre.
  • Le marbre impose une impression de noblesse et de grande solidité.
  • Le carrelage est le matériau le moins cher mais il a l’avantage de se nettoyer très facilement.

  • Cheminée à foyer ouvert ou fermé ?

    Pour le foyer de sa cheminée, on a le choix entre deux options : ouvert ou fermé.

    Avec un foyer ouvert, on retrouve le vrai plaisir du feu de cheminée avec les bûches qui crépitent. Cependant, le rendement est vraiment très faible si on souhaite chauffer une grande pièce. La chaleur va avoir tendance à se concentrer au niveau de la cheminée mais très peu au-delà. De plus, il subsiste toujours le danger d’une brindille qui sauterait en dehors de la cheminée et pourrait aller brûler quelque chose ou pire quelqu’un. Pour s’en prémunir, rien n’empêche de disposer une vitre de protection.

    Cheminée à foyer ouvert
    Cheminée à foyer ouvert © Hindie par POLYFLAM

    Avec un foyer fermé, appelé aussi insert, la vitre de protection fait déjà partie de la cheminée. C’est donc un plus pour la sécurité mais aussi pour le rendement qui est jusqu’à 7 fois supérieur à celui d’une cheminée avec un foyer ouvert. Pour que la vitre ne s’encrasse pas des traces de fumée noire, il est recommandé de la nettoyer après chaque utilisation.
    Pour garantir une parfaite sécurité à sa cheminée, elle doit être parfaitement entretenue. Il est vivement recommandé d’effectuer deux ramonages par an. Pour cela, on peut utiliser une bûche de ramonage qui, en brûlant, va faire disparaître tous les résidus.

    Cheminée à foyer fermé
    Cheminée à foyer fermé par © SPARTHERM

    Pour la sécurité de l’utilisateur, il ne faut pas hésiter à investir dans des gants de protection, un soufflet pour attiser les braises et de grandes allumettes ou un allume-feu.

    A LIRE ÉGALEMENT :