Chaudière gaz à condensation

Une chaudière gaz à condensation présente l’énorme avantage d’être bien plus économique qu’une chaudière à gaz classique.

Fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation

Sur le principe, elle fonctionne de la même façon. En effet, elle brûle du gaz ce qui va produire de la chaleur. La grosse différence, c’est que les fumées chaudes qui sont créées ne sont pas rejetées en dehors du logement mais sont réutilisées. Les fumées sont refroidies ce qui permet d’en récupérer quasiment toute la chaleur. Cette chaleur va servir au chauffage domestique comme avec une chaudière classique. En refroidissant, la chaleur des fumées se liquéfie, on obtient donc de l’eau chaude qui va ensuite pouvoir être utilisée pour la douche, le bain, la vaisselle, etc.

fonctionnement d'une chaudière gaz à condensation
Principe de fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation

Bien que plus onéreuse à l’achat qu’une chaudière classique, la chaudière gaz à condensation présente un rendement très important ce qui la rend éligible à un crédit d’impôt de 15 %. Vous pouvez aussi demander à être subventionné en partie par l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat, la région et le département où se situe votre résidence.
Son coût est ainsi assez vite amorti.

Avec une chaudière gaz à condensation vous ferez des économies. Elle est moins énergivore qu’une chaudière classique car elle utilise au maximum le gaz qui l’alimente. Vous consommerez moins de gaz et votre facture s’en ressentira. Selon les marques et les modèles, on estime une économie comprise entre 20 et 35 %. De plus, en consommant moins de gaz, il y a moins de rejet de CO2 ce qui est très intéressant d’un point de vue écologique pour lutter contre le réchauffement climatique.

Installation d’une chaudière gaz à condensation

L’installation d’une chaudière gaz à condensation se fait en règle générale par un professionnel certifié. Il la raccordera sur le réseau d’évacuation des eaux usées, sur le réseau de gaz, sur le réseau électrique et sur votre chauffage central. En ce qui concerne l’entretien d’une chaudière gaz à condensation, il est absolument obligatoire pour des raisons de sécurité évidentes. Il doit être effectué tous les ans par un professionnel agréé (dans l’idéal celui qui a procédé à l’installation) et il vous en coûtera plus ou moins une centaine d’euros. Plus une chaudière sera bien entretenue, meilleur sera son taux de rendement au fil du temps.

Chaudière gaz à condensation
Chaudière gaz à condensation © ecoTEC par Vaillant

En plus de ce contrôle annuel obligatoire, vous devrez vous aussi vérifier quelques détails de temps en temps. Tout d’abord, pour un fonctionnement optimal, une chaudière gaz à condensation doit avoir une pression quasiment constante de 1,2 bar, sinon elle se met en position de sécurité, se coupe et on la pense en panne. Il serait dommage de payer le déplacement et la réparation d’un professionnel alors qu’il suffit simplement d’ajouter autant d’eau que nécessaire dans le robinet prévu à cet effet pour retrouver une pression satisfaisante de 1,2 bar.

En revanche, en cas de fuite ou de bruits inhabituels, n’hésitez pas à faire appel à votre installateur. Pour se prémunir d’un coût de réparation important, il est conseillé de souscrire auprès de lui un forfait d’entretien au moment de l’installation.

A LIRE ÉGALEMENT :